Bienvenue sur le site de la Fédération des PACT
Premier réseau associatif au service de l'habitat en France
Charte graphique accessible
zone de saisie rechercheLancer la recherche
Accueil » A la Une
A la Une

Vœux 2009


Une Archives
05/01/2009


 

La Fédération des PACT


Georges Cavalier, Président et les membres du conseil d'administration

Remi Gérard, Directeur Général et toute l'équipe fédérale

Vous souhaitent
une bonne Année 2009

Les vœux du Président Georges Cavallier

Voici l’an neuf, au double sens du terme. 2009 est à la fois l’année nouvelle et la neuvième de ce siècle. Mais ce qui la singularise vraiment, ce sont les incertitudes majeures qu’elle recèle. Les derniers mois de 2008 ont en effet ouvert une triple crise, financière, économique et immobilière dont on mesure à peine l’importance. En moins d’un trimestre, la tempête a balayé bien des certitudes. Et, avouons-le, le pare-brise n’est pas plus clair que la vitre arrière. Le futur immédiat n’est pas plus rassurant que le passé récent. On peut redouter, par exemple, que la crise conduise à détériorer plus encore la situation des ménages vulnérables, à multiplier les risques de surendettement et les menaces d’expulsion, donc à grossir les rangs des demandeurs de logement prioritaires au sens de la loi DALO. Alors que, dans le même temps, le rétrécissement du crédit et le retournement des marchés immobiliers vont inévitablement et brutalement ralentir l’extension du parc des résidences principales.

Pourtant, même dans ce contexte plus que préoccupant, de vraies raisons d’espérer demeurent. Pas seulement parce que le pire n’est jamais sûr. Ni parce que l’avenir étonne toujours. Mais d’abord, parce que l’Etat est de retour. Après une loi de finances 2009 qui marquait, de sa part, dans le domaine de l’habitat, un désengagement spectaculaire, déconcertant, péniblement masqué par des recettes de substitution, le Plan de relance est venu témoigner d'une heureuse  prise de conscience. L'Etat a reconnu la nécessité d'intervenir vite et fort, notamment dans le secteur du logement, pour soutenir l’activité et protéger les plus fragiles de nos concitoyens.

On ne peut que s'en réjouir, d'autant plus que le parc privé à vocation sociale n'a pas été oublié. L'Anah va en effet disposer de 200 M€ pour réhabiliter des logements occupés par des propriétaires impécunieux, redresser des copropriétés en difficulté et lutter contre l'habitat indigne. Qui plus est, c'est le nouveau président de l'Anah, M. Daubresse qui a été chargé par le gouvernement de veiller à la bonne mise en œuvre de l'ensemble du volet "logement" de ce Plan de relance. Petit bémol: à coté de l'Etat pompier, qui nous protège opportunément de l'inacceptable, on aimerait bien voir revenir l'Etat stratège, capable d'anticiper et de préparer l'avenir, et l'Etat arbitre, seul en mesure de rendre les choix individuels compatibles avec l'équilibre collectif et de promouvoir le nouveau "vivre ensemble" que la crise rend impératif.

Second constat roboratif: la crise n'infirme en rien les conclusions de notre Congrès de Marseille. Au contraire, elle les renforce. La présence d'opérateurs de terrain motivés, réactifs, compétents, capables de bien répondre aux besoins locaux, conditionne manifestement l'efficacité de la relance. C'est bien ce même objectif que poursuit le plan d'action triennal que nous mettons en œuvre pour améliorer la performance globale de notre Mouvement et la solidarité de ses composantes.

En ce début d'année, formons donc des vœux dans la double acception de ce mot, qui désigne à la fois un engagement pris envers soi-même et des souhaits adressés à autrui. Ensemble, faisons vœu de nous retrousser les manches pour conduire à bonne fin notre projet commun. Quant à moi, j'adresse à chacune et à chacun d'entre vous, ainsi qu'à ceux qui vous sont proches, mes vœux les plus chaleureux et les plus sincères.


Page précédente : Zoom
Page suivante : Archives - Pact en Action