Bienvenue sur le site de la Fédération des PACT
Premier réseau associatif au service de l'habitat en France
Charte graphique accessible
zone de saisie rechercheLancer la recherche
Accueil » Pact en Action
Pact en Action

Les voeux 2012 du Président


Action Archives
04/01/2012


Certaines années fastes se passeraient fort bien de vœux. On en formule tout de même, mais seulement pour respecter la coutume. L'année qui s'ouvre, au contraire, appelle de vrais voeux, au double sens du terme : des souhaits collectifs et des engagements envers soi-même. 2012 s’annonce en effet riche d'incertitudes majeures et de graves périls. Des constats accablants n’ont-ils pas, ces derniers mois, irrésistiblement émergé, en Europe comme à l’échelle planétaire ? Nous savons maintenant que nous vivions tous à crédit dans un monde à irresponsabilité illimitée. Mais comment virer de bord dans un système de gouvernances aussi imbriquées qu’inopérantes ? 

Dans le champ de nos propres activités, le dilemme n’est pas moins patent. La situation du parc, la réalité des besoins et leur progression attendue ne font aucun doute, mais comment faire face dans un contexte de ressources publiques volontairement resserrées ? Peut-on, comme les pouvoirs publics semblent s'apprêter à le faire, se contenter de réduire à due concurrence les dotations nationales, baisser drastiquement la voilure de l'Anah, en se résignant à laisser croître le mal logement et à mettre en difficulté durable les opérateurs que nous sommes ? Alors même qu’il faudrait profiter de la crise pour remettre à plat la politique nationale du logement, instable, composée d'éléments sédimentés et pas toujours cohérents, souvent illisible et mal adaptée à l'extrême diversité des situations locales ?  

Peut-on laisser sciemment se dégrader plus avant le parc privé à occupation sociale (600 000 logements indignes, 3 millions de passoires thermiques, 2 millions de logements devant être adaptés au vieillissement de leurs occupants, 300 000 logements en copropriétés dégradées) ? Alors même qu’il faudrait, au contraire, promouvoir une politique publique ambitieuse de développement de ce parc, en opérant des redéploiements financiers volontaristes et en confortant le monde associatif de l'insertion par le logement.  
En rédigeant pour la dernière fois, après un long mandat, ce message de nouvel an,  je forme pour ma part des vœux déterminés et résolus pour que le bon sens l'emporte enfin. Puisse le gouvernement qui sortira des prochaines élections, quel qu'il soit, prendre en compte la réalité des besoins et se mettre en situation d’y répondre. Notre Mouvement fera évidemment tout ce qui est en son pouvoir pour l'y inciter et l’y aider.

C'est dans cet espoir que j'adresse à chacune et à chacun d'entre vous mes souhaits les plus cordiaux de bonne santé (dimension à laquelle vous ne vous étonnerez pas que je sois cette année particulièrement sensible) et de réussite personnelle et professionnelle.

Page précédente : A la Une