Bienvenue sur le site de la Fédération des PACT
Premier réseau associatif au service de l'habitat en France
Charte graphique accessible
zone de saisie rechercheLancer la recherche
Accueil » INFOPACT » Autres actualités
Autres actualités

23/03/2010 : Colloque copropriétés dégradées


actualites
26/02/2010

Pourquoi et comment aider les copropriétés d’Europe et leurs habitants ? Quelles sont les politiques adoptées dans chaque pays ? Quelles expériences peut-on en tirer et sont-elles exportables ?



Parce que le devenir des copropriétés fragilisées ou dégradées constitue un enjeu majeur dans plusieurs pays d’Europe de l’Est et d’Europe occidentale, particulièrement dans les banlieues des grandes métropoles et les quartiers de grands ensembles, le projet DEGRACO (Degraded Condominiums) a observé les vecteurs de la dégradation des immeubles privatisés ou en copropriétés, construits dans la période 1950-1990 sur quatre terrains différents : Roumanie, Bulgarie, Pays Bas et en France.

Mené dans le cadre du programme européen URBANET par quatre équipes nationales de recherches, ce projet a tenté de comprendre les problèmes spécifiques liés au vieillissement de cet habitat, et de faire le point sur les méthodes de diagnostic et d’intervention publique. Le PACT et ARIM du Rhône a participé dès l’origine au projet, apportant sa connaissance des politiques publiques et des outils d’intervention. Delphine Agier, chargée de mission PACT sur les copropriétés, interviendra sur les apports de la recherche au cas français.


Infos pratiques !
Ce colloque, ouvert aux professionnels, élus, chercheurs, étudiants,
se tiendra le mardi 23 mars 2010 de 9H15 à 17H.
Médiathèque de l’INSA de Lyon, 20 avenue Albert Einstein, Villeurbanne
Tram T1 arrêt INSA-Einstein

Vous pouvez remplir le formulaire d’inscription via le site de l'UR PACT Rhône-Alpes : http://www.pact-rhone-alpes.org/pages/actualit/actualit.html

[Retour haut de page]

Cas terrain
En Roumanie et en Bulgarie, et tout particulièrement à Bucarest et Sofia, la dénationalisation des années 1990 a eu comme conséquence la transformation en copropriété de la quasi-totalité des immeubles collectifs appartenant auparavant à l’Etat. Les locataires sont devenus propriétaires de fait, et seuls responsables de leurs logements et immeubles. Ces copropriétaires détiennent aujourd’hui un patrimoine vieillissant, mais nombre d’entre eux ne disposent pas des ressources nécessaires ou ne sont pas organisés pour conduire un vaste programme de travaux. La fragilisation d’une partie du parc de logements est déjà à l’oeuvre, alors que les politiques de l’habitat en général, et celles de la réhabilitation en particulier, ne sont pas en place. Toutefois, devant l’ampleur croissante des enjeux, les premières initiatives ont été prises par les autorités publiques, qui méritent d’être évaluées et développées.

Au Pays Bas, la vente d’une grande partie des logements des Housing Corporation a créé de
nouvelles copropriétés, qui ne génèrent pas encore de problèmes majeurs de dégradation. Par ailleurs, d’importants projets de renouvellement urbain sont à l’oeuvre dans les grands ensembles fragilisés.

En France, les politiques de l’habitat concernant les copropriétés construites dans les années 60/70 se sont structurées au cours des vingt dernières années ; elles sont étroitement liées aux politiques publiques d’intervention sur les grands ensembles d’habitat social. A l’heure du renouvellement urbain de ces quartiers, le soutien public aux copropriétés en difficultés résulte de préoccupations convergentes : soutenir un parc privé à vocation sociale et participer au maintien sur place de populations assurant une certaine mixité sociale.

Ces questions font débat et la clôture de la recherche DEGRACO sera l’occasion pour un public de chercheurs, de professionnels, d’élus et de citoyens de confronter leurs points de vue et leurs expériences.
[Retour haut de page]

Page précédente : Les autres lettres
Page suivante : Fiches projets