Bienvenue sur le site de la Fédération des PACT
Premier réseau associatif au service de l'habitat en France
Charte graphique accessible
zone de saisie rechercheLancer la recherche
Accueil » news opération » Archives - Pact en Action
Archives - Pact en Action

Design pour tous


Action Archives
14/05/2009

«Logement et design pour tous»:
Intégrer dessin et « dessein » dans la conception du logement

Comment concevoir des espaces et des équipements destinés à une utilisation par le plus grand nombre…
Comment concevoir des espaces et des équipements destinés à une utilisation par le plus grand nombre de personnes sans distinction d’âge ou de capacités physiques ? Telle est l’ambition du programme de recherche et d’expérimentation «  Logement Design pour tous » lancé le 4 mai par Mme Christine Boutin, ministre du Logement et de la ville.
… intégrant le numérique et les exigences du développement durable ?
Repenser la conception des logements (et la programmation des travaux) s’impose aujourd’hui pour répondre aux défis de notre société. Ces défis sont liés aux exigences de la mixité sociale et générationnelle, au vieillissement de la population et aux mutations des structures familiales, aux fragilités de ces populations en prenant en compte la diffusion du numérique et les exigences du développement durable. Il s’agit de rénover et construire la qualité du logement à partir de l’usage, question cruciale dans l’habitat existant vu la vétusté ou l’inadaptation d’un nombre considérable de logements.

Un programme du PUCA pour encourager la qualité d’usage de l’habitat en veillant à répondre aux besoins des plus fragiles
C’est en ces termes que le programme présenté par le ministre et le PUCA (1) a été lancé devant l’ensemble des acteurs de la chaîne de l’habiter. Doté de 2 M€ d’aides, celui-ci vise explicitement à encourager la qualité d’usage de l’habitat en veillant à répondre aux besoins des plus fragiles. Il comprendra des ateliers thématiques (2), des recherches appliquées et des réalisations expérimentales de 2009 à 2010.
M. Georges Cavallier, présent lors de cette manifestation, a accueilli très favorablement ce programme comme nombre d’acteurs du domaine du logement privé et social, confirmant la cohérence de ce projet avec les ambitions du Mouvement PACT d’adapter l’habitat aux besoins et aux usages et l’enjeu que représente le parc existant en la matière. Le PACT de Saint Etienne, associé au réseau de partenaires « Logement de design pour tous » (DDE de la Loire, Cité du design, Bernard Laroche) pour la réalisation d’un centre d’habitat d’urgence et de logements sociaux à Rive-de-Gier (3), témoignait par sa présence de l’engagement historique et permanent des Pact dans ces questions.
De plus, M. Cavallier et l’équipe du PACT Saint-Etienne, ont été auditionnés par Mme Muriel Boulmier, chargée par Mme Boutin d’une mission d’exploration d’ici juin des pistes innovantes qui permettront d’adapter le logement aux évolutions démographiques (vieillissement) et technologiques.

(1) Plan urbanisme construction architecture.
(2) sur le vieillissement de la population et habitat, les modes de vie et le logement des jeunes, l’accessibilité et les espaces intérieurs, le logement numérique.
(3) projet lauréat 2007 du prix régional « vivre ensemble dans la cité » valorisé et médiatisé à l’occasion de la Biennale internationale du design 2008 (voir PAM n°16 de février 2009).

Pour en savoir plus :

Le PACT de Saint-Etienne à l’honneur lors de la biennale internationale du Design de 2008


En 2007 en 2008, le PACT de St-Etienne a réhabilité un ancien commissariat de la Ville de Rive--de--Gier en habitat d’urgence et en logements très sociaux. Situé en centre ville, ce bâtiment de trois étages a fait l’objet d’un accord entre l’Etat et la Ville avant d’être rétrocédé au PACT, pour une réhabilitation lourde. Inauguré dans le cadre de la biennale internationale du Design 2008, ce projet se veut innovant et reproductible en termes de qualité d’usage et de vie, d’insertion et de réduction des charges énergétiques, grâce à une approche basée sur le « design pour tous ». Thierry Dumas, Chargé de Mission qualité et innovation dans le bâtiment à la DDE de la Loire nous en explique la démarche et les enjeux.

Pour Thierry Dumas, « ce projet trouve son origine dans le réseau local de partenaires qui s’est mis en place en 2005 avec l’objectif d’expérimenter des solutions visant l’amélioration de notre environnement, notamment en termes d’accessibilité, et de confort d’usage et d’ambiances ». Ce réseau, initié par le PACT, la DDE, Bernard Laroche, consultant, et le Pôle des technologies médicales, avait un double objectif : « créer des références tangibles en matière de logements pour des publics modestes en concevant des espaces adaptés au plus grand nombre et pour tous les âges » et « médiatiser ces références dans le cadre de la Biennale du Design pour communiquer sur la valeur ajoutée par la démarche ».

Pour M. Dumas, le partenariat, dès le départ, avec la Cité du design et le recours à un designer et à une coloriste ont permis d’identifier, grâce à des visites de logements d’urgence existants, les besoins spécifiques de ce public et les problèmes d’usage. Il s’agissait de «  permettre aux occupants de s’approprier le logement d’urgence en créant une ambiance rassurante et des points de repère». Ce projet s’inscrit aussi dans une logique de développement durable. Il utilise des matériaux respectueux de la santé et de l’environnement et introduit différentes technologies visant à réduire les charges en termes d’énergie et d’eau. Il présente «une véritable plus value», même si l’investissement de départ peut sembler plus important qu’une opération classique. En effet, à terme, le coût global de l’opération est plus avantageux  pour le maître d’ouvrage : « le respect des lieux par les occupants, grâce à l’attention particulière portée à l’ergonomie, au confort et à l’ambiance, permettra une meilleure insertion sociale des personnes et des interventions moins fréquentes d’entretien et de réparation ».

M. Dumas souligne enfin « le rôle moteur du PACT » dans la réussite de cette opération, alors que les contraintes financières et techniques étaient nombreuses. « Promouvoir ce type de démarche pour des publics fragiles et surtout convaincre les partenaires a été un enjeu de taille pour le réseau » poursuit M. Dumas.

Page précédente : A la Une