Bienvenue sur le site de la Fédération des PACT
Premier réseau associatif au service de l'habitat en France
Charte graphique accessible
zone de saisie rechercheLancer la recherche
Accueil » news opération » Archives - Pact en Action
Archives - Pact en Action

Économies d’énergie et revitalisation des territoires


Action Archives
04/06/2008

Economies d’énergie à revitalisation des territoires :
l’expérience du Mouvement PACT


Le Mouvement PACT a une action ancienne dans le domaine de la revitalisation des territoires. Ces actions permettent de traiter dans le parc privé des situations de dégradation et d’inconfort  souvent plus difficiles que dans les villes. Elles contribuent aussi à répondre aux besoins des collectivités locales en matière de dynamisation économique et d’attractivité territoriale, notamment par le développement d’une offre immobilière adaptée aux besoins et respectueuse du patrimoine et de l’environnement.

Les OPAH-Révitalisation rurale sont un des outils les plus appropriés pour agir sur ces territoires. Le Mouvement PACT a conduit en 2007 plus de 40% de ces opérations, au niveau national. A travers elles, les associations contribuent à améliorer le parc existant à développer l’offre de logement locatif. Elles répondent aussi à une nouvelle demande de la part des ménages, comme des collectivités locales, motivés par l’objectif double de la qualité de vie et de l’environnement et la réduction des charges liées aux énergies.

Face à ces nouveaux besoins, les associations PACT développent de nouveaux services. Elles interviennent avec le souci de concilier nouvelles technologies liées au développement durable, appropriation de celles-ci par les ménages et réduction des charges. Deux opérations, conduites par le PACT des Côtes d’Armor en Centre Bretagne et par le PACT de Corrèze dans le Limousin, sont présentées dans ce dossier. Elles sont représentatives des ambitions qui animent le Mouvement PACT dans son action de revitalisation des territoires  :
-    Le développement d’une offre locative ciblée en réponse à des besoins sociaux peu pris en compte
-    La réduction des charges liées aux énergies et la maîtrise de nouvelles technologies
-    Le développement de partenariats dynamiques et innovants basés sur des savoir-faire complémentaires, une exigence professionnelle et un souci de reproductibilité.


  • Réhabilitation durable en Bretagne : une première expérience initiée par le PACT  des Côtes d’Armor
Participer à la revitalisation rurale et s’inscrire résolument dans une démarche développement durable de l’habitat, tel est le pari commun que se sont fixés le PACT des Côtes d’Armor et la Communauté de communes du Kreiz Breizh, en Centre Bretagne.

C’est dans le cadre d’une OPAH de revitalisation rurale que deux projets pilotes on été définis en 2007. Il s’agissait de réhabiliter, en 11 logements, un centre de vacances désaffecté à Plélauff et des maisons vacantes à Mellionnec. Deux objectifs spécifiques caractérisent ces opérations :

1/ Développer l’offre locative (conventionnement d’une durée de 25 ans et mise en place de baux à réhabilitation) pour répondre à des besoins sociaux jusqu’alors mal pris en compte, en privilégiant la mixité sociale et générationnelle (jeunes, familles, personnes âgées ou handicapées, saisonniers).

2/ Réduire de façon significative* la consommation énergétique sur un patrimoine ancien représentatif (sur-isolation, aérothermie en logement individuel, géothermie par forage en collectif, capteurs solaires à circulation d’eau, VMC double flux ou hygroréglable…), contribuant ainsi à la réduction des nuisances environnementales et aux charges locatives.

Ces projets pilotes, qui s’inscrivent pleinement dans le projet associatif du PACT des Côtes d’Armor, répondent à une triple volonté :
-    répondre aux difficultés de logement des habitants du département,
-    mettre en œuvre des initiatives favorisant la maîtrise des coûts du logement et des charges
-     contribuer à la réduction des nuisances causée à la santé et à l’environnement.
Pour Caroline César, du service technique du PACT, ces projets sont innovants à plus d’un titre : «C’est la première fois en Bretagne que l’on intervient sur du parc existant avec un véritable objectif quantifiable en termes d’économie d’énergie». Par ailleurs « Les techniques proposées avec l’appui et le conseil de spécialistes comme l’Agence locale de l'énergie du Centre-Ouest Bretagne sont aujourd’hui bien maîtrisées et aisément appropriables ».

Ces projets ont également l’avantage de mobiliser une plate-forme de partenaires concernés par les objectifs de performance énergétique du parc de logements existants et motivés par la contribution à une démarche à haute performance sociale et territoriale. Elle permet de pousser plus loin l’exigence professionnelle, de tester les savoir-faire des intervenants (financeurs, concepteurs, conseillers techniques, artisans) et de définir les modalités de reproduction de cette expérimentation soutenue par l’ANAH, le Conseil régional et l’ADEME. Différentes phases de suivi et de capitalisation sont envisagées d’ici la fin des projets en 2009 et «une évaluation viendra conclure cette démarche soutenue au titre du Programme de recherche et d’expérimentation sur l’énergie dans le bâtiment (PREBAT), faisant ressortir les points positifs, les limites et les enseignements à retenir » précise Caroline César.

  • Dans le Limousin, le PACT est acteur de la lutte contre la vacance, de la valorisation du patrimoine et de l’économie d’énergie
Territoire rural reconnu pour sa forte valeur patrimoniale et paysagère, le plateau de Millevaches a vu diminuer sa population au cours du 20ème siècle. Le développement et l’amélioration de l’offre de logements constituent aujourd’hui un des enjeux essentiels pour l’accueil et l’installation de nouveaux résidents actifs.

Dans ce but, le Parc Naturel Régional (PNR) de Millevaches en Limousin a mis en œuvre, depuis septembre 2005, une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat de Revitalisation Rurale. Concernant 113 communes sur trois départements (Corrèze, Creuse, Haute-Vienne), l’OPAH est animée par le Pact Corrèze avec l’appui du Pact Creuse.

Des objectifs ambitieux sont clairement affichés :
-    Développer une offre nouvelle de logements par la remise sur le marché de logements vacants et la production de logements à loyers maîtrisés
-    Améliorer les logements inconfortables et lutter contre l’insalubrité
-    Avoir une exigence de qualité architecturale et permettre une meilleure maîtrise de l’énergie
-    Maintenir une activité pour les artisans du territoire.

Au travers de l’OPAH, le PNR Millevaches poursuit une démarche qualitative en matière d’énergétique avec une incitation à l’utilisation du bois énergie et la mise en valeur de l’architecture traditionnelle.

Le PACT de la Corrèze a donc mis en place, en partenariat avec le Parc et l’ADEME, un diagnostic thermique « chauffage bois » qui présente au propriétaire :
-    Le calcul des besoins énergétiques du logement
-    Une proposition d’amélioration thermique avec la mise en place d’équipements à énergies renouvelables
-    Une évaluation du coût d’investissement, des économies d’énergies réalisées, et du temps de retour sur investissement.
Les aides du Parc à l’équipement en chauffage bois sont conditionnées si nécessaire à la réalisation des travaux préconisés. En deux ans, plus de 120 diagnostics ont été réalisés et 102 chauffages bois financés.

En matière de valorisation du patrimoine bâti, le PNR Millevaches à la même exigence qualitative. Le PACT conseille et accompagne les particuliers et les artisans dans les choix architecturaux respectueux des traditions locales de nature à « mériter » les aides financières du Parc. En deux ans, 99 projets ont pu en bénéficier.

Dopée par ces deux thématiques, l’action habitat du PNR Millevaches affiche à ce jour des résultats qui confortent la revitalisation du territoire et l’accueil de nouveaux habitants : 339 logements de propriétaires occupants améliorés, 104 logements locatifs réhabilités dont 60 vacants remis sur le marché.


  • Métiers et qualification
Dans le cadre de l'observatoire de branche des métiers et des qualifications, la Fédération des PACT conduit avec un groupe de 4 associations déjà expérimentées dans le domaine (Cantal, Côtes-d'Armor, Indre-et-Loire, UR Aquitaine) une étude sur l'impact de l'exigence de développement durable sur les métiers du Mouvement. Celle-ci sera rendue fin mai pour déboucher dès la rentrée sur un programme de formations par métiers (intervenants sociaux, techniciens, conseillers aux particuliers et aux collectivités, gestionnaires immobiliers,..) et une "stratégie compétence" à la hauteur des enjeux. Les conséquences pour les structures elles-mêmes dans leur fonctionnement quotidien (locaux et équipements, fournitures, déplacements,...) sont également examinées par le groupe.

Page précédente : A la Une