Bienvenue sur le site de la Fédération des PACT
Premier réseau associatif au service de l'habitat en France
Charte graphique accessible
zone de saisie rechercheLancer la recherche
Accueil » Zoom
Zoom

Gérard Corbel


Zoom Archives
04/04/2007

Rencontre avec Gérard Corbel
Directeur du PACT  ARIM de Loire Atlantique

Pact Arim en Mouvement: Vous partez prochainement en retraite. Quel a été votre parcours professionnel?

Gérard Corbel: J’ai commencé comme conseiller Habitat Rural dans les Côtes d’Armor avant de prendre la direction, en 1974, du jeune Pact Cdhr du Morbihan, avec pour mission les premières OPAH dans les centres-villes.
Depuis 15 ans en Loire Atlantique,  j’ai  renforcé le positionnement du Pact sur Nantes et St Nazaire et j’ai développé des actions d’insertion par le logement.
Avec la Fédération nationale, j’ai contribué à deux missions importantes : le congrès national en 1989 et  la mise en place de notre système d’autocontrôle fédéral.
 

PAM: Qu'est ce qu'un bon directeur de Pact Arim ?
G.C: Il faut avoir un côté entrepreneur pour développer et gérer la structure, savoir décider, notamment dans les moments de crise et savoir s’entourer de collaborateurs compétents. C’est aussi savoir valoriser les missions et cultiver la notoriété du Pact Arim, intéresser le Conseil d’Administration et travailler en harmonie avec le Président. Il ne faut surtout jamais oublier de  donner du sens social à l’action conduite par l’Association.


PAM: Aujourd'hui, comment voyez vous localement  la place des Pact Arim?
G.C: Avec les nouveaux transferts de compétences, les Pact doivent confirmer leur rôle de partenaires de la mise en œuvre des politiques locales de l’habitat. Leur expérience et leur expertise les placent idéalement pour faire reconnaître l’importance des logements sociaux issus du parc privé. C’est le sens du programme «Pact Arim plus» initié par la Fédération dans le grand ouest qui tend à renforcer nos implantations territoriales et notre efficacité opérationnelle.

PAM: Quels sont les nouveaux défis pour le Mouvement Pact Arim?
G.C: La  tâche reste immense pour résoudre le problème récurrent des mal logés. Améliorer le parc existant qui se dégrade et l’adapter à la demande des jeunes, des ménages défavorisés et de la population qui vieillit reste notre raison d’être. En même temps, il faudra répondre aux exigences du développement durable et promouvoir la réalisation de logements de qualité et économes à l’usage.


Page précédente : Réhabilitation Urbaine
Page suivante : A la Une